virtualisation-application-definition

Dans le cas d’une entreprise où les employés utiliseraient régulièrement un ordinateur comme poste de travail, il faut que tous les employés puissent posséder les mêmes systèmes d’exploitation ainsi que les mêmes applications. Seulement, de nos jours, les applications se mettent très régulièrement à jour, ce qui peut entraîner des conflits au sein du poste de travail entre des anciennes versions d’applications et des plus récentes. Vous n’êtes pas sans savoir que l’ordinateur, le système d’exploitation, les applications installées ainsi que les données sont tous liés entre eux. Par conséquent, si une application est défaillante, cela peut causer du tort à l’ensemble du poste de travail. C’est pour cela que la virtualisation des applications s’avère être une bonne alternative car elle permet, notamment, d’éviter les conflits mais aussi garantir une disponibilité des données de manière régulière, voire constante.


Qu’est-ce que la virtualisation des applications concrètement ?

Pour faire simple, la virtualisation des applications permet aux applications d’être totalement dissociées du système d’exploitation. Mieux, chaque application est dissociée des autres applications également. De cette manière, même si une application est défectueuse, elle ne va pas amputer les autres applications ni le système d’exploitation. Les applications sont considérées comme des services virtuels et n’ont donc pas besoin d’être installées sur chaque ordinateur. En revanche, elles sont quand même exécutées depuis des postes de travail afin d’utiliser leurs ressources.

La virtualisation des applications et les idées reçues

La virtualisation des applications est encore un domaine peu connu, c’est pourquoi, beaucoup de personnes pensent à tort qu’il ne s’agit pas d’une bonne alternative pour les entreprises. Parmi ces personnes, certaines pensent que les applications sont plus performantes sur des systèmes physiques or ce n’est pas le cas. Il y a quelques années de cela, oui mais plus maintenant. Le domaine évolue sans cesse et les systèmes virtualisés sont tout aussi efficaces que les systèmes physiques. De même, la virtualisation des applications ne coûte pas si cher que l’on pourrait le croire. En effet, si cela demande un investissement de départ, il est assez vite rentabilisé par la baisse de consommation d’électricité par exemple.

Par ailleurs, parmi les autres idées reçues, il y a la sécurité. Que les applications soient sur un système physique ou virtualisé, elles seront sécurisées quoi qu’il en soit. Le dernier point représente une crainte que beaucoup de personnes ont. La plupart pensent que même s’il s’agit d’un système virtualisé, lorsqu’une application est défaillante, elle va endommager les autres. Or ce n’est pas du tout le cas puisque la virtualisation des applications permet de séparer chaque application ainsi que le système d’exploitation afin de rendre plus facile l’installation, la mise à jour et la suppression des applications. Par ailleurs, la plupart des systèmes virtualisés possèdent des protections contre les infections, ce qui garantit une sécurité supplémentaire.

La virtualisation des applications est un système très intéressant à moyen et à long terme car cela comporte un certain nombre d’avantages qui vous permettront de faire quelques économies et de faciliter la gestion des applications.