virtualiser-linux-sous-mac

Aujourd’hui, petit tuto Mac : Comment émuler ou virtualiser Linux sous votre Apple Mac ! Vous pensez que c’est compliqué ? Détrompez-vous ! Aujourd’hui c’est devenu très simple et pour vous faciliter la tâche, nous vous expliquons tout étape par étape. Suivez le guide !


Vous souhaitez utiliser un programme qui n’est malheureusement pas disponible sous Mac. Nous vous proposons un tutoriel simple qui va vous permettre d’émuler Linux (ou Windows) sous votre Mac. Téléchargez VirtualBox sur ce lien : http://download.virtualbox.org/virtualbox/5.1.10/VirtualBox-5.1.10-112026-OSX.dmg

Pour installer VirtualBox, double cliquez sur le fichier .dmg que vous venez de télécharger et suivez les instructions d’installation. Une fois VirtualBox installé, il nous faudra un OS de Linux, l’un des plus fréquemment utilisé est Ubuntu. Nous allons donc télécharger l’image d’Ubuntu qui sera émulée sous VirtualBox.

Téléchargez Ubuntu sur ce lien : https://www.ubuntu.com/download/desktop

Vous venez de télécharger le package qui va vous permettre d’utiliser Linux sur votre Mac. Nous allons maintenant configurer VirtualBox. Pour pouvoir utiliser Linux, il va falloir créer une machine virtuelle sous VirtualBox en cliquant sur « Nouvelle ». Cliquez sur « Suivant » lors de l’ouverture de la nouvelle boite de dialogue. Dans la fenêtre suivante, entrez un nom (exemple : Ubuntu Linux). En système d’exploitation, laissez « Linux », et en version, laissez « Ubuntu », puis cliquez sur suivant.

Émuler Linux sous Max : Configuration de la machine virtuelle

Il vous est ensuite demandé de choisir la quantité de mémoire vive qui sera utilisée pour l’utilisation de Linux. Nous vous recommandons d’octroyer au minimum 512 Mo; cliquez sur « suivant ». Vous avez la possibilité de créer un disque dur d’amorçage pour la machine virtuelle. Cochez « Disque dur d’amorçage » puis sélectionnez « Créer un nouveau disque ». Une fenêtre d’assistant de création de disque va se lancer, cliquez sur « suivant », choisissez « image à taille variable » et cliquez de nouveau sur « suivant ». Choisissez par la suite la taille du disque dur virtuel qui sera utilisé avec Linux. Quelques Gigaoctets suffiront à faire fonctionner correctement linux, l’option peut être modifiée par la suite. A l’issue, votre nouveau disque dur sera créé et apparaître dans le menu de gauche de VirtualBox

Nous allons maintenant configurer VirtualBox pour l’installation d’Ubuntu (Linux). Sélectionnez la machine virtuelle que vous venez de créer puis cliquez sur « configuration ». Une boite de dialogue va s’ouvrir, cliquez sur l’onglet « stockage » Dans le menu du « Controleur IDE », sélectionnez l’icône du CD Rom intitulée « Vide ». Dans le champ « Lecteur DVD / CD », cliquez sur l’icône représentant un dossier et sélectionnez le fichier image d’Ubuntu que vous avez téléchargé avant de lancer VirtualBox (fichier .img). Après sélection du fichier image, cliquez sur « Lancer » afin de procéder à l’installation de linux. Le moment tant attendu arrive avec l’apparition de l’écran d’installation d’Ubuntu sur votre Mac.

Laissez vous guider par les menus de l’installation d’ubuntu. Attention, à la fin de l’installation, ne cliquez pas sur « Redémarrer maintenant » ! Fermez la fenêtre de la machine virtuelle, puis dans les menus de VirtualBox, cliquez sur « éteindre la machine ». Dans la section « stockage », sélectionnez le DVD d’installation d’Ubuntu, cliquez sur « Vide » dans le champ « Emplacement ». Cette manipulation vous évitera de redémarrer sur le DVD d’installation à chaque démarrage de la machine virtuelle via VirtualBox. Lancez la machine virtuelle et bienvenue sur Linux dans votre Mac.

Pour aller plus loin : Virtualiser Windows ?

La manipulation est identique avec l’image d’un système d’exploitation Windows si vous souhaitez faire tourner Windows sur votre Mac. Windows n’étant pas un système d’exploitation libre comme Linux, assurez-vous de posséder le DVD original du système d’exploitation Windows que vous souhaitez émuler.

Bonne navigation et si vous rencontrez des difficultés, n’hésitez pas à poster un commentaire.